|

Menu

BERNARD QUIROT architecte + associés

Retour


Collège Lumière / Besançon (25)

Maîtres d'œuvre : B. Quirot & O. Vichard
Maître d'ouvrage : Conseil Général du Doubs
Livraison : 2007
Surface : 5981 m2 neuf+1805 m2 restructurés
Coût travaux : 8 158 000 € HT

Un balcon sur le Doubs

Le collège Louis et Auguste Lumière est situé en bordure des quais du Doubs, à l'articulation entre la géométrie orthogonale des rues du centre historique et celle de la courbe du cours de la rivière.
Cette situation particulière, qui confronte le tracé de l'homme à celui de la nature, est à l'origine du projet. Du côté de la rivière, le collège s'aligne sur le quai sous la forme d'un corps de bâtiment en U alors que du côté du centre ville, le nouveau bâtiment tente de reconstituer, sous la forme d'une équerre, une unité architecturale avec des bâtiments existants à l'architecture hétérogène.Cette prise en compte de la géométrie « historique » du site est ensuite confrontée au programme:
- au raccord avec le tracé du centre ancien, l'angle est laissé vide pour former la cour d'entrée, « habitée » par un magnifique saule
- à l'intérieur du corps de bâtiment en U, au-dessus du gymnase semi enterré, se situe la cour de récréation en « balcon sur le Doubs », bordée de façades rythmées par une succession de pilastres en bois
- autour de la cour, sont regroupés le restaurant, le C.D.I. et les foyers des élèves
- dans le vide triangulaire créé par la différence d'angulation des deux corps de bâtiments, le hall d'entrée trouve naturellement sa place sous la forme d'un grand atrium distribuant l'ensemble de l'établissement.

Alors que sur ses façades urbaines, le bâtiment est revêtu d'une peau de pierre imposée par le règlement du secteur sauvegardé qui ne laisse rien deviner de son système constructif, les façades sur la cour haute et les parois intérieures, en bois ou en béton, déterminent fortement l'ambiance des principaux espaces par leur matérialité et leur caractère structurel.

 

Top