|

Menu

BERNARD QUIROT architecte + associés

Retour


Ecole primaire / Pontailler-sur-Saône (21)

Maîtres d'œuvre : BQ+A - Quirot / Vichard / Lenoble / Patrono
Maître d'Ouvrage : SIVOS de Pontailler-sur-Saône
Livraison : 2014
Surface : 1500 m2
Coût bâtiment : 2 011 000 € HT

Lorsque nous devons construire pour des enfants, nous le faisons avec une grande confiance dans leur capacité à comprendre l'espace et à se l'approprier. Nous sommes persuadés qu'ils sont capables de comprendre les notions qui sont à la base de notre métier: le rapport d'un bâtiment avec son site, la symétrie, les contrastes qui créent des ambiances différentes suivant les lieux et les moments de la journée (les différences de hauteurs, de luminosité ou d'acoustique par exemple… ou encore le toucher que procure tel ou tel matériau). Et nous sommes aussi persuadés qu'ils sont sensibles à ce qui est le plus important dans l'architecture, à savoir le sens des proportions.

Après quelques jours passés dans cette école, certains en auront donc peut-être compris les grands principes :

- Le fait que ce bâtiment est tout entier orienté vers la Saône qui est évidemment l'élément le plus important de son contexte. Ainsi l'espace de la cour avec ses gradins se termine en balcon, offrant une vue privilégiée sur la rivière mais aussi sur le centre ancien du village situé sur l'autre rive.
- Le fait que cette orientation privilégiée nous a conduit à concevoir deux ailes de bâtiments symétriques, mais que cette symétrie n'est pas respectée par la cheminée et son horloge ceci pour ne pas entraver le regard dans l'axe de la composition.
- Le fait que nous avons volontairement réservé la vue sur la Saône aux éléments exceptionnels du programme (salle polyvalente, bibliothèque, restaurant scolaire) alors que les salles de classes sont ouvertes sur un contexte plus « banal », ceci afin de créer des contrastes entre les différents moments de la journée et les différentes activités pédagogiques.
- Le fait que certaines de ces salles sont plus hautes et qu'elles ne reçoivent pas le même type de lumière que les autres car justement leur programme est «exceptionnel».
- Le fait que les fenêtres des salles de classes qui sont ouvertes sur la circulation ne sont pas là pour distraire ceux qui travaillent mais pour équilibrer autant que possible l'éclairage naturel de ces salles.
- Le fait que le béton brut des circulations révèle le système constructif de cette école mais que la « dureté » de ce béton est adoucie par la chaleur et l'odeur du bois qui est omniprésent.

 

Top