|

Menu

BERNARD QUIROT architecte + associés

Retour


Groupe scolaire et périscolaire / Pesmes (70)

Maîtres d'œuvre : BQ+A - Quirot / Vichard / Lenoble / Patrono
BET BOIS : Gaujard Technologies
Maître d'ouvrage : Communauté de communes du val de Pesmes
Livraison : 2013
Surface : 1750 m2 (Réhabilitation + Extension)
Coût travaux : 1 800 000 € HT

1% artistique : Thierry Géhin

Le projet de restructuration du Groupe Scolaire de Pesmes concerne un site exceptionnel en bordure des remparts et sur le domaine de l'ancien château dont l'origine remonte au Xème siècle. L'école du village est installée sur ce site depuis très longtemps et elle bénéficie d'un très beau point de vue sur la campagne environnante avec une cour de récréation qui se situe au point de basculement de la topographie entre plateau et vallée de l'Ognon : nul doute que le génie du lieu imprime durablement les enfants qui y effectuent leur scolarité.

Nous avons d'abord cherché par des démolitions à renforcer la lecture de l'ancien dispositif monumental constitué des deux pavillons symétriques encadrant l'accès au château, dispositif rendu peu lisible par de nombreuses adjonctions. Les travaux ont ensuite consisté à :

- Réaménager et réorganiser les espaces de récréation.
- Réhabiliter les bâtiments existants.
- Construire un nouveau préau et un nouveau bâtiment pour l'accueil périscolaire

L'architecture du préau se caractérise par une succession de portiques dont la couverture et les façades laissent passer la lumière ce qui en diminue l'impact. Le bâtiment dédié à l'accueil périscolaire se caractérise lui aussi par la répétivité de ses travées constructives qui, du côté Nord, enserre une galerie couverte qui relie la rue du Donjon (accès à la « ville basse ») et la nouvelle entrée de l'école située sur l'esplanade de l'ancien château. Il est couvert d'une toiture en petites tuiles plates.

Le bois a été choisi comme système constructif des nouveaux bâtiments (douglas) mais aussi pour les aménagements intérieurs des bâtiments réhabilités (parquets et plafonds en chêne). Ce choix d'un unique matériau permet une lecture claire de l'intervention contemporaine en regard des bâtiments anciens.

Le sol des espaces extérieurs est constitué de grandes dalles en béton sablé, séparées par des joints engazonnés, et ponctuées d'arbres, de bancs et d'une fontaine.

 

Top